Nouveautés
Les Profils Des Dômes

Les Profils Des Dômes

Gypsophile

par Arnold le 28 mars 2006

3

sorti en 2004 (Lenka Lente)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Gypsophile n’en est pas à son premier exercice sur galette. Le combo français mené par Guillaume Belhomme et formé en 1995 a en effet signé cinq albums sur cinq labels de nationalités différentes. Lenka Lente, le dernier en date, a d’ailleurs été créé par eux-même. La musique du groupe a évolué d’une pop claire vers une pop agrémentée d’influences musicales glanées au gré de leurs voyages.

Aujourd’hui, avec Le Profil Des Dômes, le groupe propose une musique très posée et franchement épurée. Arpèges de guitare accoustique, basse, flûtes parfois dissonnantes, saxo, etc... Tout est fait pour mettre en avant des textes à tonalité mélancolique. Ces derniers, écrits par Guillaume, sont une sorte de voyage autour du monde, chantés d’une voix douce et apaisante.

L’album très minimaliste est musicalement réussi. Mélodies touchantes, belles harmoniques, ambiance très apaisante et relaxante. Cependant, l’album manque un peu de relief. L’interprétation des chansons ne varie pas beaucoup, l’ambiance mélancolique non plus. Du coup, le tout peut paraitre un peu long, les titres se succèdent mais se ressemblent trop. On remarquera quand même quelques titres dont l’instrumentation paraît plus riche et ressort par rapport au reste. Devant Des Fleurs Singulières insère un rythme bossanova qui donne plus de couleur... L’instrumentation de Pour Effacer Quoi ? Et Attendre semble plus marquante aussi car plus riche, les guitares et les lignes de basse se marient à merveille, soutenues par des rythmique et des flûtes un peu tribales.

La qualité du groupe n’est pas donc à démontrer. Musicalement, Le Profil Des Dômes est bon. Mais la production manque de relief, ce qui pèche énormément. Mais faire un album aussi épuré et minimaliste n’est pas tâche facile. On peut donc saluer cet exercice courageux auquel s’est livré Gypsophile, et dont il se sort plutôt bien.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1. L’Éthiopienne Inuit (3’45")
2. La Doreuse Du Djaï Khan (4’18")
3. Les Banlieues Belges (2’55")
4. Devant Des Fleurs Singulières (3’24")
5. Kathleen, Isobel (1’57")
6. Repose (3’04")
7. L’Accord De Widor (2’54")
8. Pour Effacer Quoi ? Et Attendre (5’17")
9. Autrement (4’28")
10. Les Voûtes Immenses (Sous) (2’58")
11. Les Tambours (3’48")
 
Durée totale : 38’48"

Site officiel de Gypsophile (quelques mp3 en écoute) :
http://www.gypsophile.com

Site du label Lenka Lente :
http://membres.lycos.fr/gypsophile/lkl