Portraits
These Charming Smiths

These Charming Smiths

par Aurélien Noyer le 25 mai 2010

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

 Angry Young Smiths

JPEG - 42.4 ko
Joe Dallessandro sur la pochette du premier album des Smiths

Il est assez dur de se rendre compte désormais à quel point les Smiths ont été marquants pour leur époque. Car comme si la musique n’était pas suffisamment atypique pour l’époque, Morrissey en rajoute une couche avec son esthétique homo-érotique. Pour la pochette de The Smiths, il ira même jusqu’à choisir une photo tirée du film Flesh de Paul Morrissey, où l’on voit Joe Dallesandro se faire faire une fellation. L’image sera coupée pour qu’on ne voit que le personnage de Dallesandro et la polémique n’aura pas lieu. Mais, par contre, les textes de Morrissey furent bel et bien de lourds sujets de controverses. Suffer Little Child, par exemple, s’inspirait des Moors Murders, une série de cinq meurtres d’enfants commis entre 1963 et 1965 dans la région de Manchester. Et, bien que Morrissey se soit assuré du consentement des familles des victimes, le journal The Sun lança une campagne contre le single dont Suffer Little Children était la face B, sous prétexte que la chanson était de mauvais goût. D’où le refus de certains magasins de revendre le disque. Autre point problématique, la chanson Reel Around The Fountain qui devait sortir en single fut abandonnée alors que les disques étaient pressés, à cause d’une campagne du Sun une fois de plus, accusant les paroles de Morrissey d’être trop ambigües, à la limite de la pédophilie.

C’est donc dans une atmosphère assez pesante que le groupe rentre en studio pour enregistrer son deuxième album. Ils s’enferment donc dans l’Amazon Studios de Liverpool durant l’hiver 1984 et le moins que l’on puisse dire, c’est que les conditions d’enregistrement (climat social peu reluisant, hiver très froid dans une ville assez peu réjouissante) se ressentent à l’écoute de l’album (Morrissey le qualifiera plus tard de « dur, violent, furieux » [5]. Simplement aidés par l’ingénieur du son Stephen Street, c’est tout le groupe qui est crédité comme producteur et peut ainsi coucher ses visions sur bande. A sa sortie, le 11 février 1985, Meat Is Murder surprend...

L’album est très éclectique. Il compte la superbe ballade That Joke Isn’t Funny Anymore qui reste peut-être la plus belle chanson écrite par les Smiths, la dansante Nowhere Fast mais aussi les très rock The Headmaster Ritual, son empilage de guitares aux accordages étranges signé Johnny Marr et l’enragée What She Said. D’un point de vue des paroles, le ton s’est également durci : The Headmaster Ritual et Barbarism Begins At Home sont de violentes charges contre l’éducation anglaise « traditionnelle » à base de châtiments corporels et quant à la chanson-titre, Morrissey y expose son militantisme végétarien. La pochette illustre bien ce côté engagé puisqu’elle reprend une photo de In The Year Of The Pig, documentaire de 1968 consacré à la guerre du Vietnam. Sur la photo originale, l’inscription sur le casque du soldat disait Make War Not Love, que Morrissey a remplacé par un définitif Meat Is Murder. Bien qu’aucun des singles tirés de l’album ne dépassent la 20e place (ça ne sera pas plus le cas pour Shakespeare’s Sister, single absent de l’album), Meat Is Murder se retrouve rapidement en première place, démontrant, si besoin est, le succès considérable du groupe. Etrangement, cet album sera par la suite légèrement déprécié à cause de son manque d’uniformité et de sa diversité qui pourrait perdre un auditeur néophyte. Il n’en reste pas moins que Meat Is Murder est un album majeur, sans doute le seul où les Smiths se soient vraiment permis d’exprimer toutes les facettes de leur talent puisqu’on trouve même un solo de basse funky signé Andy Rourke sur Barbarism Begins At Home. Enfin, la splendide How Soon Is Now ?, joyau noir brillant au milieu de l’album et accessoirement chanson la plus connue du groupe [6], finit de convaincre l’auditeur du talent du groupe...

 The Importance Of Being Heard

JPEG - 78.5 ko
20 ans après les faits, les Smiths gardent les faveurs du NME...

Avec un tel succès, Morrissey se permet de quitter son rôle d’introverti maladif et n’hésite pas à exposer ses points de vue politiques dans ses interviews. Ainsi la monarchie, l’administration Thatcher ou même le Band Aid [7] furent régulièrement l’objet de l’ire du chanteur qui va rapidement devenir un personnage très apprécié de la presse rock britannique grâce justement à ses prises de position sans équivoque. Le NME va même être ironiquement baptisé par certains le « New Morrissey Express ». Et pour profiter de leur succès, le groupe s’envole pour une tournée de 15 dates aux États-Unis, ce qui leur permet de se faire connaitre par un nouveau public, pas franchement conquis d’avance tant la musique et les thématiques du groupe peuvent sembler anglo-centrées. Et pour ne pas laisser retomber la pression, ils enchaînent ainsi d’épuisantes tournées anglaises et américaines durant toute l’année 1985, sortent un single The Boy With The Thorn In His Side en septembre et préparent la sortie de leur prochain album.

Ainsi tout pourrait être pour le mieux, si les conséquences de tous ces mois d’enregistrement et de tournée intenses se faisaient sentir à l’intérieur et à l’extérieur du groupe : ils entrent régulièrement en conflit avec Geoff Travis, patron de Rough Trade, ce qui poussera le label à différer la sortie de l’album, fini en novembre 1985, de plusieurs mois. Mais surtout le travail acharné fourni par les musiciens se fait encore plus ressentir au niveau de la santé de chacun. Johnny Marr, qui doit supporter énormément de stress à la fois sur le plan musical et au niveau de la gestion du groupe, commence à boire beaucoup et si Morrissey, en pleine dépression, défend à longueur d’interview son hygiène de vie (pas d’alcool, pas de drogue, pas de sexe), il n’en va pas de même pour les autres membres du groupe et surtout pour Andy Rourke qui a développé une dépendance à l’héroïne. Suite à un court séjour en prison de quelques jours à cause de son addiction, Morrissey le vire des Smiths via un laconique Post-It accroché à l’essuie-glace de son parebrise : « Andy, you have left The Smiths. Good luck and goodbye, Morrissey ». Le groupe le remplace par Craig Gannon, puis le réintègre au bout de seulement 15 jours, gardant Gannon en tant que guitariste rythmique. Cette formation des Smiths en quintet enregistra d’ailleurs les deux singles Ask et Panic, dont le refrain « Burn down the disco/Hang the blessed DJ/Because the music that they constantly play/It says nothing to me about my life » résume bien la volonté des Smiths et surtout celle de Morrissey de décrire le quotidien de ses fans. Craig Gannon assurera la tournée The Queen Is Dead avant d’être « remercié » par le groupe.



[1Dramaturge et scénariste britannique, elle fut révélée par sa pièce A Taste Of Honey.

[2Interview parue dans Les Inrockuptibles en septembre 1987

[3Célèbre DJ de la BBC qui révéla des groupes aussi variés que Pulp, The Jesus And Mary Chain, The Undertones, The Fall et bien d’autres

[4Interview parue dans Sounds en novembre 1983.

[5Interview parue dans Les Inrockuptibles en septembre 1987

[6Grâce à la version de Love Spit One (très proche de l’originale) qui illustra le générique de la série télé Charmed

[7Supergroupe formé par Gob Geldof dans le but de lever des fonds pour combattre la famine en Ethiopie et responsable de l’atroce single Do They Know It’s Christmas ?

[8Voir à ce propos l’article

[9Au cours du procès opposant Mike Joyce et Morrissey en 1996, ce dernier aurait décrit le batteur et le bassiste des Smiths comme « De simples musiciens de session, aussi facilement remplaçables que les pièces détachées d’une tondeuse à gazon »

[10Interview parue dans Record Collector en décembre 1992

[11Interview parue dans Les Inrockuptibles en septembre 1987.

[12Sources :

MAGAZINES

  • les Inrock 2 (hors-série sur Morrissey & The Smiths)

SITES WEB

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom