Le chanteur de metal expliqué à ma petite soeur - commentaires Le chanteur de metal expliqué à ma petite soeur 2012-08-27T01:01:49Z http://inside-rock.fr/Le-chanteur-de-metal-explique-a-ma#comment12054 2012-08-27T01:01:49Z <p>Oh putain. Here we go...</p> <p>« La majorité des genre musicaux, ça désigne quoi ? »</p> <p>Ça veut dire la majorité des genres musicaux. La musique classique, baroque, romantique, russe, le bebop, le cool jazz, la musique brésilienne, japonaise, cajun, créole etc, etc. Si on replace le metal dans cet ensemble, il repose sur des principes assez différents du reste. Ce n'est pas un scandale de dire ça.</p> <p>A ce titre, l'harmonie et la mélodie ne sont pas les critères ultimes de la musique, tu le dis toi même plus loin, tu te fous de ça, tu écoutes pour autre chose. Bien. Dans ce cas, on peut être de bonne foi, non ? Parce qu'on peut déblatérer des arguments péremptoires comme quoi le metal serait plus mélodique que le rock, mais, jusqu'à preuve du contraire, Nocturno Culto gueule sur un registre beaucoup plus restreint qu'Elvis Presley ou David Bowie (et Morbid Angel n'a pas le même degré de subtilité harmonique que Debussy). Il n'y a pas à s'en offusquer.</p> <p>Quand j'écoute <a href="http://www.youtube.com/watch?v=SBwu83RR6ZU" class="spip_out" rel="external">ça</a>, la première chose qui me vient à l'idée n'est pas exactement « immense discrétion rythmique » (pour les sourds qui nous liraient, il y a un <i>léger</i> martèlement rythmique ininterrompu du début à la fin).</p> <p>Après, oui, je sais très bien que gueuler dans un micro demande du boulot. Mais comme tu le dis toi même, la technique n'est pas un critère en soi. Donc qu'untel en chie pour parvenir à nous vriller les tympans, ça nous fait une belle jambe, non ? Après, on peut projeter toutes les intentions du monde et tous les fantasmes que l'on veut sur ce que l'on écoute, ça change peut être ta perception mais pas les notes enregistrées.</p> <p>Libre à toi de ne pas aimer les groupes de metal que moi et quelques autres sur ce site aimons. Après, dire que Tool est un groupe pour hipster qui fait des riffs en 23/17 puis me faire des procès d'ignorance et d'incompétence, c'est un peu paradoxal. De même, je n'ai pas dit que le metal est basique rythmiquement parlant, j'ai dit qu'il se base essentiellement sur le rythme et que <i>certains groupes</i> veulent paraître compliqués, et encore ça c'est John Sherman et Devin Townsend qui le disent, mais je suppose qu'eux aussi sont de sombres crétins qui ne connaissent rien à la musique.</p> <p>Enfin, j'aimerais bien que tu m'expliques ce qu'est le « progressif-post-metal », exercice qui rassemblerait Snot et Mastodon !</p> <p>(PS : joli troll, comme le dit un pote qui a grandi dans le metal « ça rappelle les heures les plus sombres de certaines sections du forum Vs »)</p> Le chanteur de metal expliqué à ma petite soeur 2012-08-27T00:00:21Z http://inside-rock.fr/Le-chanteur-de-metal-explique-a-ma#comment12053 2012-08-27T00:00:21Z <p>Le plus mauvais article que j'ai jamais lu. Et je ne ment pas, c'est sincèrement ce que je ressent. Je prend donc la peine d'écrire un message de réponse que bien sûr personne ne lira : ma conscience m'y oblige.</p> <p>« contrairement à la majorité des genres musicaux, le metal repose beaucoup moins sur la mélodie et l'harmonie que sur le rythme et le timbre. »<br class="autobr" /> La majorité des genre musicaux, ça désigne quoi ? Parce que tout ce qu'on défini comme la musique populaire est basée entièrement sur la répétition de motifs mélodiques courts, une harmonie réduit à son minimum voir inexistante, et une rythmique lourdement mise en avant. La musique est même ces dernières années devenue essentiellement rythmique, avec l'electro, le rap ou en règle générale tout ce qu'on entend en allumant la radio, la mélodie étant justement généralement dénué d'harmonie en dehors d'accord de guitares chez les plus courageux. Première grossière erreur.<br class="autobr" /> Deuxièmement, le métal ça veux dire quoi ? Depuis quand « le métal » est un genre homogène, franchement. Aucune, absoluement AUCUNE généralité ne peux être faite à propos du métal. Excuse moi de te décevoir mais, débarassé de ses influence blues, le métal est à l'origine par exemple un milion de fois plus « mélodique » que le rock qui le précède. De même, le duo guitare rythmique/mélodique dans le death métal en fait un genre d'une grande complexité harmonique - du moins, quand les musicien veulent qu'il le soit. Enfin le black metal est un genre essentiellement mélodique ou la rythmique a un rôle d'une discretion immense (Darkthrone sur Transilvanian est un parfait exemple).<br class="autobr" /> Tout ça pour dire que le point de départ même de l'article démontre un parfaite méconnaissance du sujet traité.</p> <p>« Devant le défi, nombre de musiciens se font chanteurs par défaut et se contentent d'aboyer là où ils peuvent, dans les interstices, en criant fort pour cacher qu'ils n'y croient pas plus que ça. »<br class="autobr" /> N'importe quoi. La réalité est qu'énormément de chanteur de métal ne sont pas musiciens, et que tenire une ligne de chant pendant qu'on joue SANS qu'elle soit mélodique est très difficile. Je sais qu'une personne n'ayant jamais joué dans un groupe ne peux le comprendre, mais d'instinct, la voix suit rythmiquement et mélodiquement l'instrument qu'on joue. Et, étant chanteur dans un groupe de temps a autre, je peux vous dire qu'on est très facilement tenté en chant saturé de suivre la ligne mélodique. Mais on ne le fait pas. Pourquoi ?<br class="autobr" /> PARCE QU'ON Y CROIS, justement. Parce qu'on sais ce qu'on fait : parce qu'on recherche un son (typé, voir caricaturale, c'est vrai), une sensation particulière, une texture unique qui n'appartient qu'au genre que l'on joue ; et selon que l'on joue du Sluge ou du Death, excusez moi, mais on ne « gueulera » pas de la même manière.<br class="autobr" /> Mais allons droit au but ; l'article est ridicule parce que sa réponse à la question « quel est l'intérêt du chant dans le métal » est ridicule. La seule vraie chose que vous devriez comprendre, les mecs, c'est que non, désolé la musique n'a pas pour but d'être belle. Ni d'être agréable à écouter. Et encore moins d'être technique, difficile, ou le fruit d'un effort. La musique porte son but en elle même : celui de la sensation qu'elle procure. On n'a rien à foutre que le chant saturé soit « facile à faire », « pas beau » ou quoi que ce soit ! Il nous intéresse pour tout le panel de sensations qu'il fait ressentir ; parce qu'il est unique. Parce que suivant le genre, il serai terrifiant, aggressif, étrange, déchirant ou puera la drogue et la bière. Ca, excusez moi, mais aucun de vos chanteur technique et agréable à écouter n'arrivera jamais à le rendre de fasson aussi crue.</p> <p>Finnissons sur une note d'humour :<br class="autobr" /> « Metallica, Tool, Mastodon, Snot, Baroness, System of a Down et cie » sont les référence en matière de métal de ce magasine. Les groupe les plus surrestimés, flemmard, edulcorés, gentils et populaires de tout les temps réunis en une phrase. Un immense « ouai bof » s'empare de moi, ainsi que de la tristesse : mais où sont ces immenses, puissants groupes que j'écoute moi ? Sûrement en train d'éviter de figurer sur ce site internet...</p> <p>« doom (aussi connu sous le nom de stoner chiant) et dans le black metal (aussi connu sous le nom de daube) »<br class="autobr" /> Bien, tu vient de griller toute crédibilité en une phrase. Je te conseille de t'acheter une paire de couille et d'affronter la masse immense de non-inventivité dans le monde de la musique : tu y trouvera un milliards de perles, y compris dans les genres que tu exècre, et ça te changera de ta pop métallisée.</p> <p>« John Sherman, batteur de Red Fang, nous confiait en interview que dans sa jeunesse, il essayait de jouer des morceaux d'apparence compliquée et technique pour impressionner ses amis et les autres musiciens. »<br class="autobr" /> Tout d'abord tu dit le métal basiquement rythmique, puis tout nous explique qu'il cherche trop la complexité. La cohérence, c'est vraiment une vertue surrestimée, je compatis.<br class="autobr" /> En parlant de cohérence, rappel moi quels sont les groupes qui ses dernières années on le plus joués au « progressif-post-metal » ? Ah oui, tu l'a dit précédemment : Metallica, Tool, Mastodon, Snot, Baroness, System of a Down et cie.</p> <p>« PS : Margaux, très chère sœur, si jamais tu lis cet article, j'espère que ça te passera l'envie de redire que Tool « c'est pas de la musique ». »<br class="autobr" /> Elle aurai raison, c'est de la soupe pour hipster. De la soupe à base de riff en 23/17, mais de la soupe quand même. Enfin, je suis rassuré de voir que tout le but de cet article était de faire l'apologie de tool. J'ai presque cru que tu allais y parler de métal !</p> <ul class="spip"><li> Videopunk, qui avait quelques minutes à perdre.</li></ul>