Concerts
We Are Scientists + Stars

Paris (Nouveau Casino)

We Are Scientists + Stars

Le 6 décembre 2005

par Tami le 20 décembre 2005

Stars, groupe pop canadien, vient présenter leur dernier album Set Yourself On Fire et We Are Scientists, groupe rock américain, leur premier album With Love And Squalor.

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

We Are Scientists

We Are Scientists ont une réputation de comiques. Les américains auraient pu aussi se baptiser « We are Funtastic ».

JPEG - 7.9 ko
Keith Murray © Tami, 2005

Sur leur site officiel, ils aiment raconter des histoires extraordinairement absurdes et prendre de drôles de poses dans des tenues ringardes... Ce soir, les trois déjantés donnent leur premier concert à Paris pour présenter leur premier album With Love And Squalor. Curieusement, ce n’est pas aux Etats-Unis mais en Angleterre que le groupe a commencé à flirter avec le succès. Leur nom contraste un peu avec les différents groupes Arty qui fleurissent outre-Manche et leur musique n’a rien à voir avec le très tendance revival 80’s. Malgré une formation classique, We Are Scientists arrivent à nous offrir une musique mordante et originale grâce au jeu de guitare irrésistible du chanteur Keith Murray.

Le groupe entre en scène. Le bassiste Chris Cain a un réel physique de tombeur. Sa moustache « totale hype », sa ressemblance avec le plombier Luigi de Super Mario Bros et ses lunettes de chimiste m’ont totalement éblouie. Mais soyons sérieux... Les morceaux de With Love And Squalor comme The Scene Is Dead, The Great Escape, Cash Cow ou encore Lousy Repetition sont très séduisantes. Leur set est assez sage et très propre, ils enchaînent deux, voire trois morceaux à la suite, mais l’énergie est là. Le groupe est peu bavard, le chanteur prend juste la parole entre deux chansons pour passer une petite annonce au nom du batteur qui rechercherait apparemment une petite amie française... A la fin du concert, We Are Scientists nous offrent une reprise surprenante de la chanson Be My Baby rendue célèbre par le film culte et très niais, Dirty Dancing.

JPEG - 20.5 ko
We Are Scientists © Tami, 2005

- Site officiel : http://www.wearescientists.com


Stars

La formation montréalaise Stars a déjà sorti deux albums avant leur dernier opus, Set Yourself On Fire, très bien accueilli par la critique. Vous avez peut être déjà vu la surprenante pochette de ce disque où une femme torse nu porte une cagoule de couleur rose. Un disque électro-punk, vous êtes vous sûrement dit... Et bien, ce n’est pas le cas, Stars livrent des chansons mélancoliques et de jolies ballades pop teintées d’électro. Leur musique est riche et elle tourne autour des deux voix, féminine et masculine, de Amy Millan et de Torquil Campbell.

Ce soir, ils sont sept musiciens en tout (une violoniste, un claviériste, un guitariste, un bassiste, un batteur, un trompettiste/chanteur et une guitariste/chanteuse).

JPEG - 10.3 ko
Stars © Tami, 2005

Ne sachant absolument pas à quoi pouvait ressembler les membres de Stars, me voilà très déçue... La chanteuse n’est pas la jolie femme blonde qui s’apprête à jouer du violon, mais la femme brune, tatouée et un peu vulgaire, qui déambule que scène, un verre de vin rouge à la main et habillée d’un goût plus que douteux. Le chanteur (déjà bien éméché) est le parfait sosie de Michel Houellebecq en plus épais et il parait aussi évasif que l’écrivain. Mais peu importe leur apparence... Le set débute. Les premiers morceaux s’enchaînent... Les guitares sont trop bruyantes, la batterie est agressive et les voix des deux chanteurs sont aussi délicates que sur Set Yourself On Fire mais elles sont presque imperceptibles. Le violon et la trompette ne trouvent malheureusement pas leur place au sein du groupe.

Puis viennent les morceaux Your Ex-Lover Is Dead, Sleep Tonight ou encore The Big Fight... Les Stars semblent se métamorphoser. Les membres du groupe semblent plus concentrés, plus habités par leur musique et ils jouent avec plus de cohésion. Les voix de Amy Millan et de Torquil Campbell se mêlent et s’entremêlent parfaitement. Le batteur joue d’une manière plus subtile, le violon et la trompette, cette fois-ci, s’insèrent très naturellement entre les autres instruments, en particulier sur la chanson One More Night. Le charme et la délicatesse de Stars ont opéré et leur somptueuse musique m’a totalement séduite.

JPEG - 10.6 ko
Torquil Campbell et Amy Millan © Tami, 2005
Set-List de Stars :
Going Going Home
Soft Revolution
Elevator Love Letter
Reunion
Your Ex-Lover Is Dead
Sleep Tonight
Set Yourself On Fire
What I’m Trying To Say
One More Night
Ageless Beauty
The Big Fight
Georgie
Calendar Girl
 
What The Snowman Learned About Love
The First Five Times
Tonight

- Site officiel : http://www.arts-crafts.ca/stars



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom