Charles (Ray)

Chanteur et pianiste, Ray Charles Robinson est né en 1930 à Albany (Géorgie). Elevé en Floride, il assiste impuissant à la noyade de son jeune frère à l’âge de quatre ans, un traumatisme qui cause chez lui un glaucome dégénérant peu à peu en une cécité totale. Placé dans une institution spécialisée, le garçon y reçoit une éducation musicale classique. Il apprend notamment à composer et à jouer de divers instruments, dont le piano. Lorsque sa mère décède, Ray Charles décide de quitter l’école puis retourne en Floride pour gagner sa vie en tant que musicien. Mais c’est à Seattle que le chanteur va entamer pour de bon sa carrière, où son talent pour interpréter le jazz aussi bien que le gospel ou le rhythm’n’blues fait recette. En signant avec le fameux label Atlantic, Ray Charles fait la rencontre de son président Ahmet Ertegün et du producteur Jerry Wexler, avec lesquels il va inventer son style inimitable et bâtir une carrière unique. Les hits s’enchaînent alors, Mess Around, Mary Ann, I Got A Woman, Hallelujah I Love Her So, Hit The Road Jack, What’d I Say. Fort de son incroyable succès, celui qu’on surnomme The Genius quitte Atlantic en 1959 pour intégrer la major ABC-Paramount avec à la clé le meilleur contrat jamais obtenu par un artiste. C’est bien simple, Ray Charles contrôle tout. Mieux, il dispose d’un orchestre pour interpréter sa musique. De quoi se permettre des folies, comme les arrangements de cordes suaves et les cuivres tonitruants que l’artiste façonne désormais sur ses disques, inventant ainsi presque à lui tout la soul music balbutiante. D’autre part, la maîtrise du processus de production lui permet de concevoir des oeuvres monolithiques et cohérentes. Des concepts albums avant l’heure, comme The Genius Hits The Road, un voyage à travers les Etats-Unis en chansons, Dedicated To You, une collection d’aubades dédiées chacune à une femme différente, ou encore Modern Sounds In Country And Western Music, splendide hommage à la musique country. Grâce à ces réussites, Ray Charles devient l’un des premiers artistes noirs à réaliser le crossover en séduisant le grand public blanc. Mais les années soixante seront aussi marquées par des problèmes judiciaires liées à sa forte dépendance à l’héroïne, qui suivra le chanteur quasiment toute sa vie. Au fil des ans, Ray Charles se canonise au gré des hommages, il fait une apparition remarquée dans le film Les Blues Brothers, joue dans de nombreux festivals et devient le personnage principal d’un biopic, Ray, en 2004. Consultant privilégié sur le film, Le Genius meurt pendant le tournage.

CRITIQUES


Ray Charles modernise la country, rien que ça !

par Emmanuel Chirache le 4 août 2008



Parse error: syntax error, unexpected ';' in /home/bsideroc/www/ecrire/public/evaluer_page.php(55) : eval()'d code on line 13