Nouveautés
Beenooz

Beenooz

Beenooz

par Arnold le 20 décembre 2005

1,5

Autproduit sorti le 22 octobre 2005

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Après avoir testé leurs compétences au sein de quelques formations, trois jeunes hommes se retrouvent en mai 2001 pour donner naissance à une nouveau groupe qu’ils baptisent Beenooz, peut-être en hommage à une boisson houblonnée... Après une permière démo en 2002, le groupe prend du repos et retravaille sur des nouvelles compos. 2004 voit l’arrivée d’un quatrième membre pour étoffer la formation. Le groupe sort son premier album éponyme en octobre 2005.

D’après leur bio, le groupe propose une musique « pop rock punk »... Inspirations bien larges... Les deux premiers morceaux relèvent effectivemment d’un musique pop rock. Donald commence sur une rythmique guitare/batterie qui semble être jouée un peu au marteau, de brefs moments d’inspiration sont parfois couverts par un gros son électrique. All I Need Is Love est une ballade pop mieux sentie qui vire à la fin vers un rock aux sonorités se rapportant à certains groupes rock du début des années 90. Ces deux titres marquent un début plutôt honnête. Jig Up And Down est un titre punk pas trop mal, toutefois un peu gâché par les voix qui ne se prêtent pas trop au style, rappelant certain groupes de pseudo punk college à la Sum 41... Et c’est là que ça se gate. Le groupe se lance sur les morceaux dans un rock lancinant, rock emo, appuyé par un son bien massif et plombant, couronné par un chant plaintif à la limite du supportable qui tourne en boucle sur les refrains. Un ligne mélodique intéressante tente difficilement de relever le niveau. Sur Checking Around, le groupe tente de rompre la monotonie avec quelques breaks et reprises assez bien senties, mais la mélodie et le chant tournent toujours en rond, et la monotonie reste là.

L’album est en plus déservi par une production sans relief. L’oreille encaisse les décibels d’un magma sonore sans forme. L’album a pourtant été enregistré en studio, mais sur la table de mixage tout les putters devaient être au même niveau, ce qui rend parfois l’écoute de l’album plutôt lassante. Le groupe gagnerait peut-être à diversifier un peu son instrumentation et varier son interprétation. Il gagnerait aussi à se décider pour un style plutôt qu’un autre. Si leur pop est acceptable, leur rock plus lancinant tourne en rond et devient vite lassant. A la fin de l’album, l’oreille respire. Peut être que le groupe devrait oublier la bière et tester un bon Bloody Mary...



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1. Donald (4’11")
2. All I Need Is Love (3’27")
3. Jig Up And Down (1’17")
4. Small Apologies (3’22")
5. Crazy (4’00")
6. Checking Around (2’59")
 
Durée totale : 19’20"
 
Visiter le site du groupe (possibilité d’écoute) : beenooz.free.fr
Contact : beenooz@free.fr