Nouveautés
Fire Like This

Fire Like This

Blood Red Shoes

par one minute in the dream world le 2 mars 2010

4

paru le 1er mars 2010 (V2/Cooperative Music)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Auteur d’un premier album, Box Of Secrets, bourré de tubes garage, le duo revient avec un second opus qui démarre de façon trépidante, sur un Don’t Ask puissant qui laisse deviner les mélodies marquantes, et marquées, de ce nouvel essai.
C’est d’ailleurs perceptible sur Light It Up, aussi fin que bourru. On pense en certaines occasions au Garbage de Bleed Like Me, en plus virulent, tandis que l’association des mélopées rutilantes et des guitares rugissantes évoque les irrésistibles Veruca Salt. L’allant de Steven et Laura-Mary emporte l’adhésion, s’appuyant pour cela sur des coups de boutoir rythmiques bien envoyés. Le chant enjôleur et « crapule » de la demoiselle ajoute au charme des morceaux (It Is Happening Again), de même que le nombre élevé de riffs dynamite, et l’orientation plus apaisée de Blood Red Shoes (l’intro de When We Wake) apporte elle aussi un plus de taille.

L’évolution est d’autant plus positive que la puissance de frappe demeure (un Keep It Close fonceur, bien nuancé par des plages plus délicates, plus que probant) et que les deux acolytes réussissent leur coup sur des tempi intermédiaires (Count Me Out), nous gratifiant de compositions au moins aussi intéressantes que celles de Box Of Secrets. Il remet ça avec un Heartsink compact, aux voix qui se complètent, puis Follow The Lines, ce dernier faisant dans une belle retenue et mettant en valeur les penchants pop de la paire. Puis One More Empty Chair entérine définitivement cette formule dans la lignée du premier effort, auquel elle offre une suite mélodique bienvenue et qui ne nuit aucunement à sa puissance.

Bien au contraire, celle-ci de façon plus juste et moins systématique engendre un contenu une fois encore solide et imparable. Ce que Colours Fade, ultime morceau de Fire Like This, nous prouve sur plus de sept minutes, sur un rythme martelé et une trame aux guitares massives, tempérées par un chant sans excès.

Avec en « bonus » une fin noisy/psyché tout à fait appréciable, ce titre et cet opus consacrent Blood Red Shoes et lui permettent de passer sans écueil l’épreuve cruciale du second album, se situant même dans une évolution pertinente et qui n’altère en rien le style du groupe. Très bon album donc, mais on n’en attendait pas moins du duo.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1. Don’t Ask (3:08)
2. Colours Fade (4:01)
3. Light It Up (3:41)
4. It Is Happening (4:32)
5. When We Wake (3:21)
6. Keeping It Close (3:38)
7. Count Me Out (3:41)
8. Heartsink (3:34)
9. Follow The Lines (4:23)
10. One More Empty Chair (7:07)
 
Durée totale : 39:06