Livres, BD
Things We Said Today : Conversations With The Beatles

Things We Said Today : Conversations With The Beatles

Geoffrey et Vrnda Giuliano

par Our Kid le 16 avril 2007

4

paru en 1998, Adams Media Corporation, 274 pages

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Une biographie des Beatles ? Quoi de plus banal ? Après tout, on en compte désormais pléthore, dans tous les genres (chronique au jour le jour, le groupe vu par des amis ou des membres de leur famille, l’encyclopédie du type Anthology ou encore les biographies officielles de chacun des membres et même les biographies affreuses rédigées par des médiums...) et ce, depuis plus de trente ans, sans discontinuer. D’où la question : à quoi bon ? Une de plus, une de moins...

Précisement, Things We Said Today : Conversations With The Beatles, vaut le coup d’œil pour deux raisons principales. Premièrement, son auteur, Geoffrey Giuliano - assisté de sa femme - est un spécialiste reconnu des Fab Four et de la musique populaire en général, d’où l’idée qu’il maîtrise son sujet. Et c’est le cas ! George Harrison disait même de lui : «  Ce type en sait plus sur ma vie que moi-même  »... Avec ce solide bagage, Giuliano a pu pénétrer sans problèmes dans le cercle Beatles et s’entretenir avec ses membres et leurs dérivés, un luxe pas donné à n’importe qui. D’ailleurs, notre ami s’est même chargé du sulfureux Dark Horse : The Private Life of George Harrison qui révèle un pan méconnu du Beatle timide qui nourissait une réelle fascination pour Hitler, lui comme d’autres proches du groupe, photos à l’appui..! Mais le plus important dans cet ouvrage réside dans la démarche. L’idée est de proposer une biographie en ne publiant que les sources, soit la moitié du travail de tout biographe normalement constitué !
Évidemment, ce procédé sent bon l’arnaque mais c’est oublier que souvent, ce qui répulse le plus, ce sont les interprétations faites des dites sources par les auteurs eux-mêmes. Ainsi, cet ouvrage, conséquent (plus de 250 pages), donne libre choix au lecteur de se forger une opinion sur ce qu’ont pu raconter ou faire dire les Beatles, ce qui représente une approche originale pour une biographie.
Si en plus les sources présentées sont riches et variées et bien souvent inédites ou peu éventées, il en resort un intérêt d’autant plus grand. Avec soin et rigueur, les sources sont présentées selon des thèmes (Things We Said Today : Conversations With The Beatles se découpe en onze chapitres) et offre, par exemple, une partie consacrée à chaque membre du groupe, toute période confondues et sur un vaste nombre de sujets (la religion, le sexe, le végétarianisme, la fin du groupe, la tournée de Sir Paul à Las Vegas en 1993) et d’autres sur les membres de la famille Beatles, sur des amis, sur le matériel musical utilisé, sur les débuts du groupe, etc...

Les sources proposées sont tantôt des interviews individuelles réalisées par l’auteur, tantôt d’autres plus célèbres compilées ici, comme les conférences de presse que le groupe donnait à chaque arrivée sur le sol nord-américain qui nous tordent de rire à chaque lecture ou encore les longues parutions dans Playboy du Lennon post-Beatles ou même celles données lors des deux « bed-in » organisés par le couple Ono-Lennon avec la présence notoire de Marshall McLuhan. À ces échanges sont adjoints des sources plus éparses comme des citations, des reproductions de courriers échangés entre Lennon et McCartney, des déclarations de poursuite judiciaire, des communiqués de presse ou une compilation d’articles de journaux, le tout pour varier les plaisirs et éviter à l’ensemble de tomber dans un recueil d’interviews longs de 250 pages. C’est réussi et si on ajoute à cela quelques photos en pages centrales peu connues, on obtient ni plus ni moins qu’un indispensable de ce qui touche les Beatles, leurs personnalités et leus relations.

Seulement, ceci était valable jusqu’en 2001... date à laquelle est sortie l’imposante Anthology, autrement dit, la version papier du documentaire du même nom qui, avec sa médiatisation et son côté officiel fait désormais figure d’ouvrage biographique de référence pour le grand public car conçu de manière classique (chronologiquement donc) et dans un format qui en fait un véritable monument (le mastodonte loge à peine dans un cartable...) avec son foisonnement d’illustrations, l’ouvrage rêvé pour le novice.

Cependant, bien que l’on retrouve les mêmes sources dans les deux ouvrages, on note que la version française de l’Anthology comporte de multiples erreurs que ce soit au niveau de la traduction ou du contexte et, en ce sens, Things We Said Today : Conversations With The Beatles fait bien plus autorité. En prime, cet ouvrage comporte des moments quasi-inédits, comme cette interview donnée par Brian Jones en 1968 dans laquelle il donne son avis sur Sgt. Pepper’s et sur le contexte politico-social de l’époque, le tout, avec une extrême lucidité. Dans le même genre d’idées, on a le droit à la dernière lettre de John adressée à son père, d’une violence rare et une interview de Pete Best datant de 1965, en pleine Beatlemania...

Bref, ça fait beaucoup de choses et sur une longue durée (presque quarante années ) mais pour les fans, cet ouvrage est un must auprès duquel on peut se référer sans craintes. Le concept de base est original et on a réellement l’impression de réaliser un travail du biographe en présence de toutes ces sources.

Seul bémol, et de taille : Things We Said Today : Conversations With The Beatles n’existe toujours pas en version française et rien ne semble prévu pour l’instant, ce qui risque d’en faire fuir plus d’un et signifie également que se le procurer ne sera pas de tout repos.
Cependant, n’oublions pas que cet ouvrage a constitué une référence pendant plusieurs années et cela mérite bien quelques efforts !



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom