Nouveautés
Exploding Head

Exploding Head

A Place To Bury Strangers

par one minute in the dream world le 13 octobre 2009

4,5

paru le 12 octobre 2009 (Mute)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Après un premier album éponyme retentissant et ayant créé un gros -et justifié- effet de surprise, A Place To Bury Strangers revient avec un second opus tout aussi probant, sans plus de failles que son prédécesseur. Sur les dix titres que comporte ce nouvel opus, il hausse en outre le tempo, seuls deux ou trois titres se montrant plus modérés du point de vue de la vitesse d’exécution, et perpétue sa formidable recette à la croisée des styles. Avec pour trait commun un son noisy qui risque de lui devenir particulier, et des mélodies certes noyées dans leur délectable fracas sonore, mais souvent d’une pureté comparable à celle qui émanait des titres du fabuleux Psychocandy des frères Reid. C’est d’ailleurs aux deux gars de Glasgow que l’on pense le plus souvent sur Exploding Head, de même qu’à d’autres références shoegaze, ou plus « datées » et cold comme Joy Division ou New Order. Mais à l’arrivée, et c’est ce qu’il faut avant tout retenir, les new-yorkais ont su construire leur propre identité et en enfoncer le clou avec ce deuxième long-jet.

On est d’ailleurs très vite mis au parfum et rassurés sur l’état de forme et d’inspiration du groupe, avec ce It Is Nothing au riff imparable qui introduit Exploding Head de la meilleure des façons. Echappées noisy, voix urgente et mélodique, rythme implacable, intensité jamais prise en défaut sont de mise et ne faibliront pas d’un iota de ce premier morceau à I Lived My Life To Stand In the Shadow Of Your Heart, trépidant et vivace même sur ses breaks, qui ferme la marche dans un chaos sonore ahurissant et qui doit autant à Sonic Youth qu’à My Bloody Valentine ou The Jesus And Mary Chain tout en se voulant résolument personnel.
Entre ces deux plages, on, trouve dans un premier temps un In Your Heart à la pureté déchirée par ces excès sonores justes et passionnants, lui aussi « galopant » et truffé de ces zébrures noisy dont on raffole, et un nombre élevé de titres eux aussi affirmés dans leur rythme, porteurs de ces strates sonores dont A.P.T.B.S. a le secret, comme Deadbeat et sa batterie qui appuie efficacement des guitares loquaces, ou encore Keep Slipping Away qui se pose un peu comme « frérot » de l’énorme I Know I’ll See You qui figurait sur le premier album.

A côté de cela, certaines plages décélèrent et imposent une trame légèrement moins sonique, comme Lost Feeling, tout en gardant cet esprit ouvertement noisy, ou encore Ego Death qui Trompe Le Monde (l’expression est voulue) en débutant dans un calme relatif pour ensuite s’emballer tant d’un point de vue sonore que rythmique, jouant sur les rythmes avec beaucoup d’à propos et se hissant par le biais de vocaux souterrains et mélodiques, qui semblent émerger avec peine de leur enveloppe bruitiste, au niveau des meilleurs travaux de William et Jim Reid. Un feeling pop matiné de cold-wave parcourt même Exploding Head et sa basse à la Simon Gallup, énième réussite d’un opus qui ne compte que cela, et dont je n’évoque volontairement pas tous les titres, ce qui m’oblige à un effort conséquent tant cet album est intense et réussi, afin de vous laisser un minimum de « surprise » à l’écoute.

A Place To Bury Strangers réussit donc la prouesse d’allier des genres dont nous sommes, en tant qu’auditeurs avertis, forcément friands. Ceci pour, à l’arrivée, accoucher de son style propre, entre shoegaze, noisy-pop, cold-wave et explosions noise, mais aussi au carrefour d’hier et d’aujourd’hui, avec un savoir-faire qui laisse augurer d’une suite de tout premier ordre. Comme l’est ce disque que toute platine avide de rock underground et jouissivement bruitiste aura bien du mal à recracher dès lors qu’elle l’aura enfourné.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1. It Is Nothing (3:00)
2. In Your Heart (3:00)
3. Lost Feeling (5:14)
4. Deadbeat (3:32)
5. Keep Slipping Away (4:35)
6. Ego Death (5:43)
7. Smile When You Smile (4:51)
8. Everything Always Goes Wrong (3:40)
9. Exploding Head (3:33)
10. I Live My Life To Stand In The Shadow Of Your Heart (5:38)
 
Durée totale : 44:46