Sur nos étagères
Jamais Debout Toujours Par Terre

Jamais Debout Toujours Par Terre

Les Vieilles Salopes

par Cypher le 28 février 2006

4

autoproduit paru en juin 2005

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Faut-il encore présenter les Vieilles Salopes ? Ces quatre potes parisiens qui ont eu la joyeuse idée de former un groupe il y a quelques temps déjà, histoire de boire quelques bières en plus. Quelques concerts et changements de line-up, deux démos et quatre apparitions sur diverses compiles, revoilà nos quatre compères pour de nouvelles aventures alcoolisées ! On retrouve donc, comme sur l’album précèdent, Sarah au chant, Seb à la basse, Bozo à la gratte et Alex derrière les fûts (de la batterie, pas à bières, les fûts, hein).

Le plus gros des changements - et le plus positif quoique les avis soient plus que partagés sur ce point - est le son. C’est propre, c’est fin - trop diront certains - beaucoup plus que le précédent album, beaucoup plus qu’une majorité des albums autoproduits. On trouve même quelques morceaux acoustiques tout au long de l’album. Les compos sont bien plus travaillées que dans le dernier disque, la rythmique se marie aisément aux petits morceaux de soli en fond, supportés à merveille par la basse et la batterie. Le tout donne un résultat plus « rock », plus mélodique que le précédent disque, tout en gardant un rendu très « punk »

L’autre grand changement par rapport au précédent album est donc sur le chant. D’une part, Alex laisse bien plus le micro à Sarah, on ne l’entend plus que sur deux ou trois morceaux, ainsi que sur les refrains. D’autre part, à l’image du son, la voix de Sarah s’est, elle aussi, éclaircie (comprenez que maintenant on la différencie de celle d’Alex). Une fois n’est pas coutume, on retrouve un thème prédominant tout au long du disque : il s’agit cette fois du sexe, thème d’une bonne partie des morceaux... bien souvent assez crus qui plus est comme dans le Sceptre ou encore Mon Dieu. L’autre partie des textes est plus engagée, contestataire, et cette fois-ci, on traite d’anthropologie, on parle de certains humains, les patrons dans L’Assistant, les baufiots dans La Petite Chouille ou encore C’est Mon Choix, ou encore certains punks à chien qui composent une grande partie de leur public dans Pierre Bunk notamment.

L’album lui même est plutôt bien présenté. Le livret donne les paroles ainsi que les accords de guitare, agrémenté de photos des membres du groupe, les coordonnées de ces derniers... bref le minimum requis, et c’est pas plus mal, ça change des groupes qui se sentent obligés d’ajouter de longs et fastidieux discours politiques pour se justifier.

Bref, même si ce second album peut sembler moins bien que le premier à la première écoute, il se révèle finalement plus propre, plus travaillé, plus abouti. Il marque sûrement un tournant dans la musique du groupe, sans pour autant s’éloigner de l’esprit d’origine. Bref, un petit bijoux, même si c’est bien mieux en concert^^. Le tout étant disponible aussi bien en payant que gratuitement sur le site du groupe



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :

1. Intro (0:20)
2. Jamais Debout Toujours Par Terre (2:15)
3. La Nuit Avec Vous (3:15)
4. Mon Dieu, Mon Dieu (3:02)
5. Pierre Bunk (2:23)
6. Déstinée (2:09)
7. Petite Chouille (2:41)
8. L’Amnésique (2:54)
9. A Vous Tous #1 (1:12)
10. A Vous Tous #2 (2:41)
11. L’Assistant (2:53)
12. C’est Mon Choix (2:41)
13. Le Sceptre (3:04)
14. Paris Pas Cher (8:26)
 
Durée totale : 42:20