Incontournables
Mezzanine

Mezzanine

Massive Attack

par Alexx le 11 avril 2005

paru en 1998 (Circa/Virgin)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

C’est en 1998 que sort le troisième album de la formation de Bristol. Un album sombre, doux-amer par moment, laissant l’imagination errer là où elle veut bien se frayer un chemin.
Comme à son habitude, notre trio fait appel pour les chants à une pléiade d’intervenants. Ces derniers jouent de leurs voix pour soutenir celles de 3D ou DaddyG, contrastant ainsi les divers morceaux de plusieurs émotions.

Commençons par le commencement. Mezzanine s’ouvre sur deux chansons, qui, dès le départ, indiquent la couleur : Angel et Risington ; chansons montant crescendo de par les instruments qui apparaissent petit à petit et laissent un sentiment grisant pour la suite. Mais Teardrop casse tout : l’interprétation sublime d’Elisabeth Fraser apaise ce début d’album de sa voix éclairée portée par un sample de clavecin.
Inertia Creeps, quand à elle, nous rappelle à l’ordre avec ses sonorités orientales et son rythme tribal. Exchange, Dissolved Girl et Man Next Door nous baladent une dernière fois avant, de ce que je me permettrais d’appeler, le côté obscur de ce CD (je ne parlerai pas de (Exchange) la dernière chanson qui est une version chantée par Horace Andy de Exchange).

Black Milk, Mezzanine et Group Four sont l’apogée de cet album. Les morceaux sont travaillés de telle sorte qu’ils ne sont que montée en puissance et crescendo instrumental. Les voix ici, jouent un rôle primordial dans le comportement d’écoute surtout pour Group Four avec des contrastes saisissants entre le chant de 3D (peu articulé et à la limite du murmure) et celui de Fraser (je ne reviendrai pas sur les bienfaits de sa voix).

Bref, Mezzanine est l’album le plus « Dark Side » du groupe et son successeur, 100th Window, n’est pas bien convaincant (peut-être trop linéaire). Le départ de Mushroom et l’absence de DaddyG (pour raisons paternelles lors de l’enregistrement) y sont certainement pour beaucoup. Mais ceci est une autre histoire ...



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1- Angel (6’20")
2- Risington (4’58")
3- Teardrop (5’30")
4- Inertia Creeps (5’56")
5- Exchange (4’11")
6- Dissolved Girl (6’06")
7- Man Next Door (5’56")
8- Black Milk (6’21")
9- Mezzanine (5’56")
10- Group Four (8’12")
11- (Exchange) (4’10")
 
Durée totale : 63’44"