Nouveautés
Nous Rirons

Nous Rirons

Chair Chant Corps

par Arnold le 18 octobre 2005

3

sorti le 30 septembre 2005 (Rock Revolution Records)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Formé à Grenoble en 2001 par Michael (guitariste) et Simon (chanteur), Chair Chant Corps [1] doit son nom à un morceau écrit en écriture automatique intitulé Cherche Encore explique Simon, le leader du groupe. Pour s’amuser, tout le texte a été remplacé par des décompostions de mots ce qui a ainsi donné « Chair Chant Corps ». En 2002, le groupe participe au projet d’album tribute de Hubert-Félix Thiéfaine en interprétant le titre phare de l’album : La Fille Du Coupeur De Joints. Après une démo en 2002, Chair Chant Corps sort son nouvel album Nous Rirons le 30 septembre dernier.

À la première écoute de l’album, une musique empreinte de mélancolie, de noirceur et de sons éléctriques emplit les oreilles... Encore un ressassé de Noir Désir se dit-on. Tout y est : la musique, le phrasé du chanteur, les paroles délicates et poétiques... Mais bon, essayons d’oublier que Noir Désir ait existé et prêtons une oreille plus attentive à l’album. Noir Désir fait bien sûr partie de leurs influences, mais comment être un groupe de rock français aujourd’hui sans être inspiré par Noir Dés’ ? Difficile. A côté de ça, les membres du groupe viennent tous d’horizons différents : du métal pour le guitariste, du punk et du psyché pour le bassiste, du rock anglais pour le batteur, et plus suprenant, du hip hop pour Simon le chanteur.

Le résultat est assez concluant, les instruments sont très bien exploités. Les paroles très bien écrites - légères, parfois poétiques, mêlant mélancolie, pessimisme et espérance - prennent aussi parfois une dimension contestatrice. Si la plupart des titres sont franchement rock, le groupe varie les ambiances instrumentales au gré des titres. Sur Nouveau Siècle, des textes un peu pessimistes sont servis sur une musique noire un peu métal contrastant avec les paroles chantées calmement. Le morceau suivant Méthadone qui démarre de façon très acoustique et très calme termine dans un trip sonore électrique un peu planant... Sur les ballades, le groupe mêle aussi des violons à ses guitares, rappelant de loin les ballades un peu rock de Louise Attaque. Les titres s’enchaînent très bien, alternant les ambiances, évitant ainsi l’ennui de l’auditeur. Cependant, les parties de chant se ressemblent parfois trop souvent par leur ton posé et mélancolique. C’est grâce à cela que Crève-Moi, probablement le meilleur morceau de l’album, ressort par rapport aux autres : Simon nous y démontre qu’il sait hausser la voix au gré de l’intensité de la musique... L’album se termine avec Le Sud, deuxième meilleur morceau de l’abum, où Simon se lache encore, et laisse exprimer son dégoût sur un texte critique sur la société crédule à qui l’ont donne des rêves de luxe pour mieux les laisser dans leurs problèmes...

Chair Chant Corps démontre avec cet album qu’il a quelque chose à dire et qu’il est capable de beaucoup de choses. La musique du groupe ressemble beaucoup à Noir Désir même s’ils s’en démarquent quelquefois mais pour grandir et évoluer, il leur faudra sortir de l’ombre imposante du groupe mythique et trouver un style plus personnel.



[1Consulter le site de Chair Chant Corps

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1. Nous Rirons (3’31")
2. Nouveau Siècle (3’06")
3. Méthadone (4’46")
4. Crève-Moi (3’23")
5. Le Ciel (3’51")
6. San Fransisco (3’13")
7. Un Nouvel Horizon (3’27")
8. La Routine (3’44")
9. Que Sera Demain (3’30")
10. Le Sud (+ 1 bonus track) (13’43")
 
Durée totale : 46’17"