Sur nos étagères
The Trials Of Van Occupanther

The Trials Of Van Occupanther

Midlake

par Arnold le 7 juin 2006

4

paru le 6 juin 2006 (V2 / Bella Union)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

En 2004, Midlake débarquait avec son premier album Bamnan And Silvercork. Le groupe proposait un frais mélange de musique acoustique et de bidouillages electro puis transportait l’auditeur dans un univers onirique entre ciel et terre.

Avec l’album suivant, bien que l’on retrouve l’univers du groupe à travers ces nouvelles mélodies, la musique a cependant évolué. On découvre une instrumentation bien moins electro. Il faut dire qu’entre temps, Tim Smith, le leader du groupe, s’est replongé dans ses classiques des 70s de Neil Young à Fleetwood Mac, en passant par les Crosby, Stills & Nash. Cette redécouverte l’a apparemment marqué puisque l’album ressort les guitares, pianos, et autre violons. L’ambiance est ainsi plus chaleureuse, plus agréable.

Roscoe annonce d’emblée la couleur. Une pépite excellente qui montre à quel point Midlake arrive à marier ses influences avec son inventivité et son propre son qui imprègne Bamnan And Silvercork. Le groupe nous réserve toujours ces envolées rythmiques et mélodiques qui ponctuent le premier album. On retiendra par exemple In This Camp qui alterne montées en puissance électriques saturées et accalmies acoustiques surélevées d’une touche de flûte. Midlake se montre aussi plus qu’à la hauteur pour enfanter quelques ballades magnifiques. Van Occupanther, qui donne son nom à l’album, touche ainsi l’auditeur par la simplicité des mélodies et de l’instrumentation.

Les textes eux, prônent un rapport privilégié à la nature, et dénoncent un monde trop matérialiste : « As-tu déjà rêvé d’être détroussé par des bandits, d’être délivré de toutes tes affaires pour recommencer à zéro... ». Mais vivre de cette manière un peu marginale est souvent mal vu des bonnes gens et Midlake raconte ainsi l’histoire de Van Occupanther, ce personnage étrange mis à l’écart dans un petit village, cet éternel procès souvent trop fait aux gens parce qu’ils sont différents.

Le difficile exercice du second album est surmonté avec brio par les Texans de Midlake. The Trials Of Van Occupanther propose des mélodies magnifiques, une instrumentation simple mais riche, et toujours cet univers onirique et poétique propre à Midlake. Certes, cela reste un disque bien calme, à écouter bien installé au fond de son canapé, mais les amateurs du genre ne pourront que l’apprécier.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
1. Roscoe (4’49")
2. Bandits (4’04")
3. Head Home (5’45")
4. Van Occupanther (3’15")
5. Young Bride (4’56")
6. Branches (5’03")
7. In This Camp (5’44")
8. We Gathered In Spring (3’33")
9. It Covers This Hillside (3’14")
10. Chasing After Deer (2’42")
11. You Never Arrived (1’40")
 
Durée totale : 44’45"