Playlist
Playlist Dylan (Vol. 1&2)

Playlist Dylan (Vol. 1&2)

par Giom, Béatrice, Aurélien Noyer le 4 septembre 2007

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Pour célébrer le lancement de la playlist B-Side et de la Story Dylan, voici une petite playlist sur le Barde de Duluth couvrant les deux premières parties de la Story Dylan.

This Land Is Your Land - Woody Guthrie (The Greatest Songs of Woody Guthrie , 1972)

Chanson emblématique du « plus divin d’entre les divins », comme le qualifiera celui qui a peut-être été son plus fervent disciple...

Let Me Die In My Footsteps - Bob Dylan (The Bootleg Series Volumes 1–3 (Rare & Unreleased) 1961–1991, 1991)

Une des toutes premières compositions de Dylan, plus ironique que politique, écrite sur la table de son appartement de Greenwhich Village en pensant à la vogue des abris anti-atomiques qui se développait en réction à la « menace soviétique », alors qu’il ne songe pas encore sérieusement à composer ce qu’il chante.

House of the Rising Sun - Dave Van Ronk (Just Dave Van Ronk, 1964)

Une énième version de House of the Rising Sun ? Oui, mais celle-ci est celle d’un homme qui a ouvert beaucoup de portes à un Dylan fraîchement new-yorkais, en plus d’être celle sur laquelle le dit Dylan calquera sa propre interprétation du standard folk lorsque viendra le temps d’enregistrer son premier album.

I’ll Fly Away - Carolyn Hester (Chronicles, Vol. 1, 2005)

1961. A la production : John Hammond. A l’harmonica : Bob Dylan. Un mois après l’enregistrement de cette chanson, le premier faisait signer au second son premier contrat avec une maison de disque, et chez Columbia s’il vous plaît.

A Hard Rain’s A-Gonna Fall - Joan Baez (Farewell Angelina, 1965)

La Pasionaria du folk a fait découvrir le jeune Dylan à un nouveau public et n’hésitait pas, pour cela, à reprendre les chansons de ce dernier.

Mr. Tambourine Man - The Byrds (Mr. Tambourine Man, 1965)

En entendant cette version, Dylan s’écrit « Houa ! On peut danser là-dessus ! » et va alors adapter son style en conséquence.

Desolation Row – Bob Dylan (Highway 61 Revisited, 1965)

Dante Alighieri revu par Dylan. Les grands esprits se rencontrent, surtout quand ils hallucinent.

All Along The Watchtower – Jimi Hendrix Experience (Electric Ladyland, 1968)

La meilleure reprise d’un titre de Dylan. Comme toutes les bonnes reprises, le repreneur s’est ici totalement accaparé le morceau pour y recréer son propre univers. Un must !

Tears Of Rage – The Band (Music From Big Pink, 1968)

Le slow ultime pour ouvrir le premier album du groupe de Dylan devenu The Band et composé dans cette belle maison rose où le Zimm’ avait l’habitude de traîner ses guêtres en cette fin des 60s.

Girl From The North Country – Bob Dylan (with Johnny Cash) (Nashville Skyline, 1969)

Le virage country de Dylan poussé à son paroxysme grâce à cette reprise où Bob invite son nouveau parrain tout de noir vêtu.

When I Paint My Masterpiece - Bob Dylan (Bob Dylan’s Greatest Hits Vol. 2, 1971)

En pleine crise d’inspiration, Dylan évoque ses doutes sur la suite de sa carrière. Heureusement, il se relèvera avec...

Tangled Up In Blue - Bob Dylan (The Bootleg Series Vol. 5 : Bob Dylan Live 1975, The Rolling Thunder Revue, 2002)

Enregistré en 1975 durant la Rolling Thunder Revue, juste avant la sortie de l’album Desire, Dylan atteint, avec cet extrait de Blood On The Tracks, un nouveau sommet dans sa carrière.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom