Films, DVD
Spinal Tap

Spinal Tap

Rob Reiner

par Arnold le 30 janvier 2005

5

Universal (2004) - distribution France : Carlotta Films

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Nigel Tufnel, David Saint-Hubbins et Derek Smalls sont quatre allumé anglais dans le rock-biz depuis les années 60... Des témoins du rock... Des Bateliers de la tamise à Spinal Tap le groupe ne connait pas moins d’une soixantaine de membres morts dans d’étrange circonstances... Ils ont marqués les époque au fil des ans avec différents albums.

Ce que je vous brosse là, pourrait être le portrait rapide d’un groupe de rock... Mais il n’en est rien. Spinal Tap n’existe pas, et pourtant... Spinal Tap est un groupe fictif, créé de toutes pièces par Rob Reiner. Le film est un « rockumentaire ». C’est ainsi que le présente Rob Reiner aka Marty DiBergi dans le film.

Le film puise ses inspiration dans les groupes et autres Rock-Star... On reconnait ainsi beaucoup de Jeff Beck dans le personnage de Nigel Tufnel, pas mal de Kiss ou de Black Sabbath dans l’esthétique et la musique du groupe... Il s’inspire aussi beaucoup des destins tragiques qui ont fait l’histoire, et les mythes du Rock. Ainsi leur premier batteur serait mort dans d’étranges circonstance lors d’un accident de jardinage (rappelant un peu la mort obscure de Brian Jones). Le second batteur serait mort étouffé par du vomi (Jimi Hendrix, entre autre, est mort comme ça). Les batteurs suivants sont morts de façon mystérieuse, de combustion instantanée en explosant dans un nuage vert.. Cette malédiction planant sur les batteurs de Spinal Tap rappelle les morts touchant les claviéristes du Grateful Dead.

La musique du groupe reflète tout à fait la surenchère sonore qui caractérise les groupes de Hard Rock du début des années 80. Nigel Tufnel vante ses amplis de pouvoir monter jusqu’à 11, là où tout les autres amplis vont jusqu’à 10... Les paroles aussi, tout à fait vides de sens : « Big Bottom / My girl has a big bottom / Big Bottom / How could I leave this behind »...

Les détails, les attitudes, les caprices de star, les aléas scéniques... Tout est là. Spinal Tap retrace l’histoire du rock à lui tout seul. Les interviews sont complètement folles. Il est difficile d’écouter une interview de rock-star sans penser à Spinal Tap après avoir vu ce film.

Bref, Spinal Tap est incontestablement LE film rock par excellence. Tout simplement incontournable pour tout fan de rock qui se respecte. Le genre de film qu’on peut se regarder sans se lasser...



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom