Nouveautés
Separated By Motorways

Separated By Motorways

The Long Blondes

par Tami le 10 janvier 2006

3,5

paru le 12 décembre 2005 (Good And Evil Records)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

The Long Blondes sont composés de trois brunes et deux bruns. Les cinq dandies se sont tout d’abord croisés à la bibliothèque municipale de Sheffield, puis dans les mêmes boutiques de vêtements vintages et enfin dans les boîtes de nuit de la ville anglaise. A la suite de ces rencontres fortuites, la formation du groupe leur semblait naturelle et « délicieusement inévitable »... Le quintette est mené par la chanteuse Kate Jackson. La jeune femme de 26 ans ressemble à une actrice des années 30 ou 40. Elle soigne particulièrement son apparence et ne cache pas son goût pour les vêtements rétros. Elle est coiffée comme son idole Katherine Hepburn et maquillée comme Nancy Sinatra ou Faye Dunaway. Tous ces détails vestimentaires et physiques font partis de l’univers musical de The Long Blondes.

Kate Jackson définit son look de « Glamorous Punk » et ce terme pourrait parfaitement convenir au style musical du groupe. Les premiers singles de The Long Blondes New Idols/Long Blonde, Giddy Stratospheres et Appropriation (By Any Other Name) sont très réussis et allient sensualité, féminité et énergie. Ils sont un parfait mélange de pop, de disco et de punk. Kate apporte cette touche d’élégance et cette pointe de nostalgie qui rendent la musique du groupe si originale. Sa voix « sexy » et légèrement grave contraste avec les autres groupes de rock féminins.

Pour ce nouveau single, Separated By Motorways, The Long Blondes ont rejoint un label plus ambitieux et ont fait appel à Paul Epworth (producteur entre autres de The Futureheads, The Rakes ou encore Maxïmo Park). Mais cette collaboration n’est pas forcément une réussite. La production de Epworth est facilement reconnaissable. Le morceau est certes efficace, mais trop calibré et très court (il dure à peine deux minutes). Le charme du groupe s’est comme évaporé... la voix si glamour de Kate y est plus énervée et plus hystérique. Separated By Motorways n’est pas une mauvaise chanson, elle est juste impersonnelle et s’éloigne du son si particulier de The Long Blondes. Par contre, la face B, Big Infatuation, ne souffre pas de la surproduction de Epworth. Elle est empreinte de nostalgie et elle semble être directement sortie d’un vieux jukebox. Durant la chanson, les trois brunettes chantent langoureusement « Tell me more / Tell me more », sûrement un petit clin d’œil à la chanson du film Grease...



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom