Sur nos étagères
The Complete BBC Peel Sessions

The Complete BBC Peel Sessions

The Delgados

par Alexx le 8 août 2006

4

paru le 12 juin 2006 (Chemikal underground)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Que peut-il y avoir de plus triste que d’apprendre qu’un groupe qu’on apprécie se sépare ? Que les restes de ce groupe nous sortent un best of, ou bien que celui qui a contribué à leur émergence dans le milieu musical soit décédé ? Je sais, le lien est faible voire même inexistant. Sauf pour les Delgados qui ont rompu une partie des liens qu’ils avaient tissés tout au long de cette dernière décade et même un peu avant ! Car ce groupe d’indie-pop d’origine écossaise avait la chance d’avoir un fan au placé à la BBC, j’ai nommé John Peel.

Ce dernier était autant connu pour sa longévité au sein de cette radio (il a commencé en 1967 et a décidé d’en finir en 2004 forcé pour raison mortellement citée plus haut), que par ses goûts musicaux hétéroclites. Ce programmateur et animateur avait réussi à inviter un nombres d’artistes et de groupes impressionnant pour enregistrer des morceaux pour son émission. Et quels artistes, voyez plutôt : Jimi Hendrix, Pink Floyd, Syd Barret, The Beach Boys, Bob Marley, Joy Division, Supertramp, The Jesus & Mary Chain, The Smashing Pumpkins, Blur, Daft Punk, DJ Shadow, Sigùr Ros, The Delgados... Mais jamais, au grand jamais Oasis (allez savoir pourquoi !). Allez donc faire un tour sur son site pour mieux vous en rendre compte http://www.bbc.co.uk/radio1/johnpeel/sessions/.

C’est donc maintenant après un an de séparation que le défunt groupe nous sort son album posthume (à plus d’un niveau) : The Complete BBC Peel Sessions. Ce disque est une sorte d’hommage à cet homme qui les a soutenus et qui devint rapidement un ami en même temps qu’un grand fan.

Ce double album a toutes les apparences du best of : on retrace la carrière avec les meilleures chansons et on y ajoute quelques inédits sous forme de reprise. Pourtant, sur les cinq albums du groupe, il en manque un : Hate. Malgré mes recherches, je ne pourrais pas vous justifier ce choix... Cependant, cette sorte de compilation est tout de même la bienvenue de part son fond : ce ne sont que des lives joués au fur et à mesure de la carrière des Delgados. On y découvre donc l’évolution d’un grand groupe jusqu’à son apothéose, malheureusement trop méconnu. Le découpage entre les deux CD est fait d’une manière assez pertinente puisque le premier regroupe les deux premiers opus avec des morceaux bruts et parfois assez proches du punk. La deuxième galette réunie ainsi les morceaux de leurs dernières productions plus travaillées, plus calmes. De plus, c’est avec les premiers titres de ce CD que l’on aperçoit un tournant dans leur production puisque Dave Fridmann a été appelé pour The Great Eastern et Hate.

On pourra d’ailleurs regretter certaines chansons car le traitement live de ces dernières est excellent et on se demande comment Thirteen Gliding Principles aurait été sublimée. Certes, “l’amélioration” de ces dernières n’est pas dès plus remarquable pour certaines. Mais quel pied de découvrir (ou redécouvrir) ces morceaux. À la place de ce qui aurait dû être la place de Hate, on retrouve des reprises de Cat Stevens ou autres chansons traditionnelles écossaises retravaillées.

Maintenant, que nous reste-t-il ? Le groupe est dissout, John Peel est décédé. Heureusement, il subsiste de merveilleux albums, un live et une compilation dont je viens de vous parler. Et nous n’oublions pas leur maison de disque dans laquelle les survivants s’emploient à faire émerger le meilleur de la musique écossaise. Mais ceci est une autre histoire...



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
CD 1
 
01 - Lazarwalker (2’33”)
02 - Blackwell (1’32”)
03 - I’ve Only Just Started To Breathe (2’34”)
04 - Primary Alternative (2’53”)
05 - Under Canvas Under Wraps (2’34”)
06 - 4th Channel (2’26”)
07 - Teen Elf (1’16”)
08 - Sucrose (3’28”)
09 - Everything Goes Around The Water(4’16”)
10 - The Arcane Model (4’43”)
11 - Pull The Wires From The Wall (4’08”)
12 - Mauron Chanson (3’29”)
13 - Repeat Failure (4’38”)
14 - Don’t Stop (4’35”)
15 - Blackpool (5’45”)
16 - The Weather Argument Defeats The Stronger (3’56”)
 
Durée totale : 54’46”
 
CD 2
 
01 - No Danger (6’29”)
02 - Make Your Move (3’15”)
03 - Accused Of Stealing (6’00”)
04 - Aye Today (4’46”)
05 - Mr Blue Sky (3’13”)
06 - California Uber Alles (3’21”)
07 - Matthew And Son (3’13”)
08 - Last Rose of Summer (2’56”)
09 - Parcel Of Rogues (3’53”)
10 - I Fought The Angels (3’19”)
11 - Ballad Of Accounting (3’14”)
12 - Is This All That I Came For ? (2’59”)
13 - Everybody Come Down (3’04”)
 
Durée totale : 51’57”