Playlist
80's Heavy Metal : Party Time

80’s Heavy Metal : Party Time

Rock décompléxé pour fêtes débridées

par Gilles Roland le 6 décembre 2011

Le fan de heavy metal n’a pas 36 alternatives quand il s’agit de choisir les morceaux qui vont rythmer une fête (que ce soit un anniversaire, un mariage ou je ne sais quoi). Surtout si ce dernier ne souhaite pas sortir de la sphère rock et opter ainsi pour des titres différents que ceux qui sont depuis la nuit des temps unanimement reconnus comme étant festifs. Je parle ici des Celebrations et des autres trucs rabâchés, qui finiront irrémédiablement par faire ressembler votre soirée à n’importe qu’elle autre. Car -pour rappel- les hits de Claude François, Gold et consorts sont en matière de fêtes, les équivalents sonores des meubles Ikéa. Tous le monde opte pour la même chose et les fêtes finissent par toutes se ressembler. Une observation qui vaut surtout pour les fêtes de villages et autres réunions improvisées entre personnes civilisées, dans une salle des fêtes quelconque, avec de la salade de riz quelque part. Le fan de heavy metal (quoi que puisse signifier cette appellation), j’y reviens, n’a alors pas d’autre alternative que d’aller piocher dans les répertoires de quelques-uns des groupes les plus chatoyants des années 80.

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Voici donc 10 morceaux. 10 hits incontournables. 10 brûlots intemporels, qui, même s’ils ont vieilli, offrent toujours leur part de rêve, d’une façon ou d’une autre et garantissent une ambiance joviale prompte à transformer n’importe quelle MJC de quartier en succursale du Whisky a Go Go.

Un tel exercice -à savoir extraire 10 chansons parmi des centaines- est bien sûr totalement subjectif. Tous les groupes ne sont pas là et certains jugeront que les chansons ne sont pas celles qui auraient dû figurer dans une telle liste. Peu importe car la fonction d’une telle liste n’est pas d’établir un classement définitif. A vrai dire ce n’est même pas MON classement définitif, même si la plupart de ces titres (voire tous) font parti de mon panthéon personnel. Le but de cette liste est juste de proposer 10 morceaux qui déchirent, dans tous les sens du terme.

Poison : « Talk Dirty To Me »

Sans exagérer, je considère Talk Dirty To Me comme l’une des 5 meilleures chansons de glam rock de tous les temps. Tout y est. Voir ces quatre mecs vaguement travestis en parodie de leurs propres groupies jouer une musique gorgée de rock, de fun et de premier degré est assez fabuleux et étrangement libérateur. Le début du riff est à lui seul un désinhibant super puissant qui donne irrésistiblement envie de sauter partout sans se soucier de ce que pourra penser l’assistance.

Mötley Crüe : « Kickstar My Heart »

Meilleure composition de Mötley Crüe, Kickstar My Heart n’est pas à proprement parler une chanson festive, du moins si on prend en compte son sujet. Sur un titre faisant référence à l’épisode tragique où Nikki Sixx failli perdre la vie au cours d’une overdose, avant que l’on ne redémarre son cœur (Kickstart My Heart donc), la chanson est pourtant idéale pour endiguer le coup de mou qui intervient à mi-parcours de toute fête. Volume à 11, les chœurs (Oh ! Yeah) invitent l’auditeur à se joindre au groupe, les riffs de Mick Mars hurlent, tandis que Tommy Lee se fait l’artisan d’un rythme efficace à en crever. Et puis, ce n’est pas pour rien que la chanson est régulièrement utilisée dans les films et les bande-annonces. Dans le genre, peu d’artistes peuvent se vanter d’avoir atteint un tel niveau de rock and roll brut et sauvage.

Def Leppard : « Let’s Get Rocked »

C’est un fait, Def Leppard est un groupe de heavy metal. Peut-être pas l’un des plus méchants, mais assurément l’un des plus performants en terme de vente de disques. Est-ce bon pour autant ? A vrai dire, je n’ai jamais vraiment apprécié la musique du Def, mais j’ai un profond respect pour le groupe. Tout particulièrement pour Rick Allen, le batteur, qui persista à assurer les fûts, malgré un accident de voiture qui lui couta son bras gauche. Ceci dit, parmi ce qui s’avère être une succession de morceaux vaguement heavy, surnagent quelques hits. Let’s Get Rocked est de ceux-là et s’il peut être assimilé à un pur plaisir coupable, il fait souvent son petit effet dans la communauté des headbangers.

Van Halen : « Hot For Teacher »

Oubliez (un temps) Jump et Eruption. Hot For Teacher offre une belle alternative aux hits FM de Van Halen. Tout à fait représentatif de l’esprit du groupe et de la scène heavy des années 80, Hot For Teacher est une bombe sans retardement qui explose les esgourdes dès le premier break de batterie. La voix de David Lee Roth et la guitare d’Eddie Van Halen se chargent du reste.

Bon Jovi : « Livin’ On A Prayer »

Je suis d’accord avec vous, Bon Jovi n’est pas le meilleur groupe du monde et si vous voulez mon avis, il en est même loin. Pourtant, Livin’ On A Prayer est un hit imparable. J’entends d’ici les railleries mais ce n’est pas grave. Un hit reste un hit. Reconnaitre la puissance fédératrice d’un morceau comme Hey Ya !, de OutKast et louer les qualités festives d’un brûlot comme Livin’ On A Prayer revient au même et oui, ce putain de titre est un hit. La talk box n’est qu’un bonus...
Et de toutes les chansons citées ici, c’est peut-être la seule qui sera acceptée par tout le monde dans une soirée. Personne ne considérant de toute façon Bon Jovi comme un groupe de heavy metal.

Aerosmith : « Love In An Elevator »

Fraîchement reformé, Aerosmith attaque sa deuxième vie avec un état d’esprit plus léger. Love In An Elevator, hymne à l’amour dans un ascenseur et tube imparable, illustre la capacité des groupes heavy de l’époque à composer sur absolument n’importe quoi. Des années plus tard, un certain Calogero s’essayera à l’exercice en se plantant généreusement, éclaboussant de sa guimauve écœurante tout le premier rang.

RATT : « You’re Think You’re Tought »

Quand on regarde les vidéos de RATT, une chose saute aux yeux et cette chose est commune à la quasi intégralité de la scène glam/heavy de l’époque : ces mecs étaient peut-être attifés comme l’as de pique, mais en tout cas, ils assumaient. Refrains imparables et puissance sonore caractérisent ce tube, lui aussi idéal pour pousser les convives à monter sur les tables et mimer de bons vieux solos.

Skid Row : « Youth Gone Wild »

Youth Gone Wild est l’exemple type du morceau prévisible. On sait dès les premières notes (et ce même sans l’avoir déjà écouté) comment il va finir. Le modèle est certes classique mais pour le coup ça pète d’emblée. Porté par la voix formidable du pote à Axl Rose, Sebastian Bach, Skid Row a écrit quelques belles pages du rock américain, qu’on se le dise.

Kiss : « Rock And Roll All Nite »

Comment ne pas citer Kiss dans un tel listing et à plus forte raison avec cette formidable incitation à la fête rock and roll qu’est Rock And Roll All Nite ? Totalement incompris en version studio à l’époque de sa sortie, ce titre s’est rapidement imposé en live où Kiss déchaine les foules à chaque fois qu’il décide de le placer dans sa set-list (aujourd’hui, Rock And Roll All Nite -et non Night- est considéré par les membres de la Kiss Army comme l’hymne ultime de Kiss). Un must parmi les musts qui devrait être obligatoire en cas de célébration.

Twisted Sister : « We’re Not Gonna Take It »

Titre de révolte adolescente, We’re Not Gonna Take It est un classique de Twisted Sister et probablement l’une des meilleures chansons de 1984. Dee Snyder est peut-être l’incarnation la plus parfaite du mauvais goût, mais en attendant il a su trouver sa place et justifier par cela la succession de choix contestables qui ont conduit à l’imagerie grotesque de son groupe. Au HellFest, Twisted Sister a déchainé les foules, notamment grâce à ce titre. C’est fabuleux, rien de moins.



Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2011 à 00:56, par brantz En réponse à : 80’s Heavy Metal : Party Time

    on a bien aime et pas tout trouve gives us more it was very funny. i ll like sunshine from i don t remeber

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom