Films, DVD
Pop Mart Live From Mexico City (version simple)

Pop Mart Live From Mexico City (version simple)

U2

par Le Daim le 18 décembre 2007

1,5

paru en septembre 2007 (Mercury/Island/Universal)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Rock&Folk s’en amuse ce mois-ci : U2 aurait pour projet la construction du plus haut édifice de toute l’Irlande, la U2 Tower, accueillant en son sein les studios d’enregistrement du groupe... Délire mégalo total. Vrai ou non, on se demande ces derniers temps quelle mouche a piqué nos quatre irlandais, ne me dites pas qu’il s’agit de l’appât du gain (c’est que ça doit coûter bonbon, une U2 Tower, moi en tout cas j’aurais pas les moyens de coller ce genre de machin dans mon jardinet) ! Jugez plutôt : Pop Mart Live From Mexico City, paru ou plutôt réédité en septembre, est le sixième DVD du groupe filmé en concert depuis la sortie de leur album All That You Can’t Leave Behind en 2001. Il y a eu l’Elevation Tour Live From Boston en 2001, le U2 Go Home Live From Slane Castle en 2003 (voir notre article), le Vertigo Live From Chicago en 2005), la réédition en DVD de Zoo Tv Live From Sidney (paru en VHS en 1994 et réédité en 2006). Je vous épargne les différentes compilations de clips et autres boni DVD disponibles sur les éditions limitées d’albums. Et avec ça on nous annonce la parution d’une édition « anniversaire » box/collector/digitruc de The Joshua Tree, accompagnée d’un DVD d’un de leurs concerts datant de 87... Je me permets de poser la question : une telle profusion est-elle vraiment indispensable ? Fut un temps où l’on se contentait fort bien du Live At Red Rocks (lequel mériterait bel et bien une réédition soit dit en passant), du ZOO TV et, dans une certaine mesure, du docu-live Rattle & Hum. Ces enregistrements, en plus d’être réussis, constituaient un témoignage passionnant de l’évolution du groupe, des débuts adolescents (période War, la meilleure pour beaucoup) au grand barnum technoïde post-Achtung Baby. Qu’on s’acharne ensuite à ce point sur les albums plutôt moyens qui ont suivis me semble un peu exagéré, à vrai dire, d’autant que toutes ces vidéos ont de sérieux et regrettables airs de ressemblance.

Bref. Les français abonnés à Canal+ avaient eu l’occasion de mater le concert Pop Mart de Mexico à la télé en 98. Voici l’évènement disponible en DVD. Au programme : quasiment tous les titres de l’album Pop, quelques morceaux d’Achtung Baby et une poignée de classiques dont - surprise ? pêtard mouillé ?- I Will Follow qui figurait sur War. Déjà, ceux qui n’ont pas adhéré à Pop - et ils sont nombreux - passeront leur chemin. Ceux qui ont adoré Achtung Baby se tourneront plutôt vers le Zoo TV. Ceux qui ne jurent que par War ressortiront leur vidéo Live At Red Rocks. Après ça il ne devrait plus rester grand monde, sauf peut-être des amateurs de gros shows mégalomanes à l’américaine façon Madonna, Jackson, Britney Spears ou heu, Lorie ?

Certes, certes, U2 ne fait pas dans le gratuitement clinquant : ce show énorme est bien entendu conceptuel, porteur d’un message, quoi... Voire, pour qui est indulgent, non dénué d’ironie et même de cynisme. Pour marquer le coup d’envoi de cette tournée mondiale, U2 n’avait-il pas choisi de jouer dans un bon vieux Wall Mart (supermarché américain) ? Dont acte. La scène est dominé par un U jaune inversé, rappelant sans doute possible le logo d’une certaine grande chaîne de fast-food que la décence nous interdit de nommer ici. En guise d’arrière-plan, le plus gros écran vidéo jamais érigé, diffusant clips et autres créations graphiques aussi flashantes que kitschs. Et pour couronner le tout, un gigantesque citron tournant duquel sortiront les membres du groupes, costumés en Village-People, pour une interprétation chorégraphiée façon Kamel Ouali de Discothèque...

Après tout, pourquoi pas ? On peut rigoler deux minutes, non ? Sauf que ce DVD dure quand même plus de deux heures, et bien que fan du groupe je peux vous dire que tout ce bazar fatigue vite, très vite. L’interprétation des morceaux reste sans vraie surprise. Elle n’est jamais de mauvaise qualité, mais jamais exceptionnelle non plus malgré quelques morceaux intéressants :(Bullet The Blue Sky, assez déjanté, Staring At The Sun plutôt mieux foutu que sur le disque, et Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Love Me bien glam). De toute manière, le light-show est tellement énorme et pénible qu’il fait passer la musique du groupe au second-plan, ce qui il faut l’admettre est tout de même un comble. Comme si cela ne suffisait pas, le réalisateur David Mallet a privilégié un montage saccadé, pour ne pas dire stroboscopique, où les images sont saturées et contrastées à l’extrême ce qui ne facilite pas davantage le visionnage. Noyé dans ce déluge d’effets visuels lobotomisants, le message écolo porté par le groupe se résume à peu de choses : à savoir le masque porté par Adam Clayton au début du concert (Mexico est l’une des villes les plus polluées du monde). Il en est de même pour le jeu scénique des musiciens qui nous avaient en outre habitués à plus de sincérité et d’authenticité, une attitude qui explique sans doute en grande partie la longévité de U2 mais qui est ici reléguée aux oubliettes au profit de l’insupportable délire visuel des concepteurs du show.

Le son de cette réédition est bon, sans plus, si on exclut les hurlements permanents du public déchaîné. Malheureusement, les boni ne viennent pas sauver ce DVD : il n’y en a aucun [1], même le contenu du livret accompagnant le disque est décevant. Conclusion : Pop Mart Live From Mexico City ne présente strictement aucun intérêt, à moins que vous soyiez un fan du genre à collectionner tout ce qui a trait au groupe (il paraît que ça se soigne). Quitte à posséder une vidéo récente de U2, autant se tourner vers le Zoo TV Live From Sidney (un show bien plus audacieux et mieux filmé) ou le Go Home Live From Slane Castle, tous deux excellents.



[1La version Deluxe du DVD comprend, elle, un second disque de boni incluant des titres live et quelques documentaires. Nous ne la chroniquons pas ici car nous ne l’avons pas reçue.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting

1. Pop Muzik
2. Mofo
3. I Will Follow
4. Gone
5. Even Better Than The Real Thing
6. Last Night On Earth
7. Until The End Of The World
8. New Year’s Day
9. Pride
10. I Still Haven’t Found What I’m Looking For
11. All I Want Is You
12. Desire
13. Staring At The Sun
14. Sunday Bloody Sunday
15. Bullet The Blue Sky
16. Please
17. Where The Streets Have No Name
18. Lemon (Perfecto Mix)
19. Discothèque
20. If You Wear That Velvet Dress
21. With Or Without You
22. Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me
23. Mysterious Ways
24. one
25. Wake Up Dead Man
 
Durée totale : 126’