Playlist
John Lennon, le rock français existe et il t'emmerde, part.I

John Lennon, le rock français existe et il t’emmerde, part.I

par Emmanuel Chirache le 24 août 2010

John Lennon aurait dit : « le rock français c’est comme le vin anglais ». Ok, il y a un peu de ça, nous sommes les premiers à le reconnaître à Inside Rock. Pourtant, en y regardant de plus près on constate combien l’hexagone a contribué à l’histoire de la musique populaire, posant ici ou là une jolie pierre à l’édifice d’ensemble. Voici donc la première partie d’une liste non exhaustive d’artistes français de grand crû.

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Quel mal y a-t-il à ça ? - Françoise Hardy (L’Amitié, 1965)

Haaa, Françoise... Elle seule terrasse la moindre hippie californienne ou n’importe quelle égérie rosbeef, de Joni Mitchell à Billie Davis en passant par Nancy Sinatra. La vraie reine des sixties est française et s’appelle Hardy. Sa classe distinguée, son style élégant et raffiné, sa beauté rare, sa voix si douce font d’elle l’un des mythes les plus incontournables de l’époque. Mêlant fiction et réalité, son personnage d’éternelle adolescente romantique s’épanouit pourtant en décalage total avec l’air du temps qui souffle un vent de liberté sexuelle hédoniste et peu à peu désincarnée. Qu’importe, il gagne d’autant plus en émotion aujourd’hui.

Ballade pour toi - Polnareff (Love Me Please Love Me, 1966)

Nous vous avons déjà parlé de cet immense disque, chef-d’œuvre absolu du rock français d’où est tiré ce morceau magnifique. Une pépite folk façon californienne, portée par une guitare aérienne et une voix aussi pénétrante que Mesut Özil dans la surface de l’équipe d’Argentine. Bref, c’est incroyablement beau et ça n’a rien à envier aux anglo-saxons, loin de là.

7 Heures Du Matin – Jacqueline Taïeb (7 Heures du matin, 45 tours, 1967)

Passé relativement inaperçu à l’époque, ce single de la franco-tunisienne Jacqueline Taïeb est devenu aujourd’hui un classique immortel des sixties. Aussi bien d’ailleurs pour son irrésistible riff que pour le ton léger et nonchalant avec lequel la chanteuse déclame des paroles à la modernité confondante. Des phrases telles que « Je mets mon shetland rouge ou bien mon shetland bleu ? » sont ainsi passées à la postérité, et l’on gardera longtemps en mémoire cette petite voix adorable d’effrontée.

L’Aventurier - Jacques Dutronc (L’Aventurier, 1970)

Impossible de ne pas citer ici le grand Dutronc, longuement encensé sur Inside Rock pour l’ensemble de son œuvre, fer de lance de l’impertinence rock à la française, au son garage et à l’esprit dadaïste. Des textes iconoclastes, des mélodies rondement menées, une belle gueule pour enrober le paquet cadeau... Avec l’Aventurier, le compagnon de Françoise Hardy nous fait apprécier son goût pour les jeux de mots et les rythmes latinos. Superbe guitare.

Ballade de Melody Nelson - Serge Gainsbourg et Jane Birkin (Melody Nelson, 1971)

Inutile de préciser à quel point ce disque de Serge Gainsbourg, transcendé par les splendides orchestrations (et compositions) de Jean-Claude Vannier, a transformé l’idée que les Anglo-Saxons se faisaient de la musique française. Fidèle à son habitude, Gainsbourg transporte dans l’univers de la pop des thèmes classiques et remanie le mythe de Pygmalion agrémenté à la sauce Lolita. Le meilleur disque du fumeur de gauloises, à n’en pas douter.

Le grand dîner - Dick Annegarn (Sacré Géranium, 1974)

Comment ne pas vibrer de tout son être en écoutant Dick Annegarn interpréter ce Grand Dîner avec autant de conviction. Non seulement le hollandais - qui chante en français tout de même - joue de la guitare comme un dieu, mais il accompagne également son jeu de mimiques de comédien parfaitement géniales. Sans oublier cette pointe d’ironie noire qui fait le charme de son œuvre, extrait : « Il m’en manque un, j’ai dressé pour neuf... le neuvième c’est qui ? ha oui c’est le veuf ! le veuf c’est moi... et j’attends pendant que je bois mon troisième verre de vin blanc. » Superbe texte de bout en bout.

Société tu m’auras pas - Renaud (Amoureux de Paname, 1975)

On dira ce qu’on voudra, Renaud possédait une sacrée gouaille dans les années 70. De quoi l’imposer comme l’une des grandes figures de la chanson française mâtinée de rock et de folk. Sa dégaine de gavroche révolutionnaire, son air frondeur et anarchiste, Renaud les a puisés dans le patrimoine de la chanson populaire ou prolétaire avec un dévouement qui fait plaisir à entendre. Personnage hyper attachant, le chanteur n’a pas que l’héritage d’un peuple pour lui, mais surtout une panoplie de textes tantôt très drôles, tantôt remplis de fiel, ainsi qu’une multitude de chansons et d’airs percutants, qui appartiennent désormais à notre histoire.

Alcina de Jesus – Nino Ferrer (Suite en œuf, 1976)

Loin, très loin, de Mirza ou les Cornichons, Nino Ferrer a produit dans les années 70 certains des plus beaux disques de la musique française et au-delà. Délicatesse infinie de la guitare acoustique, mélancolie du piano, fraîcheur des violons, tout concorde à faire d’Alcina de Jesus une pure merveille. Que dire alors de la voix de Nino, calme aux premiers vers puis habitée d’un souffle qui renverse tout sur son passage. Plus qu’une chanson, un univers.

Fait Divers - Téléphone (Crache ton venin, 1979)

Sans avoir rien inventé ni révolutionné, les Téléphone restent un très honnête groupe de rock chantant en français. Un titre comme Fait Divers montre une énergie appréciable sur fond de riff ultra efficace et quelques aspérités punk qui rappellent les Undertones ou les Ramones. Dansant et mélodique, le refrain se retient aisément, à l’image de tous les hits de Téléphone, dont il faut saluer le talent.



Vos commentaires

  • Le 19 mars 2016 à 16:34, par louveau gilles En réponse à : John Lennon, le rock français existe et il t’emmerde, part.I

    John lennone a raison tous ce que tu présente ce n ai pas du rock de le variété français a part téléphone blessed virgin trust cyclope oth bijou noir désir le cric de la mouche pour le reste pas grand chose en France

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom