Playlist
Playlist Metal

Playlist Metal

par Emmanuel Chirache, Thibault, Antoine Verley le 26 avril 2010

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Bungle Grind - Mr Bungle (Raging Wrath Of The Easter Bunny, 1986)

Plus curiosité que classique ? Sans doute, mais, qualité pourrie ou non, il n’empêche que, l’année même de Reign In Blood, le premier effort de Bungle (et première apparition de Mike Patton... Il venait d’avoir 18 ans) est un crossover Napalm Death / Slayer d’une rare brutalité, et vaut le coup d’oreille.

Territory - Sepultura (Chaos A.D., 1993)

On se lasse vite de Roots, c’est vrai (enfin, il paraît). Consolez-vous, il restera toujours ce délice de Death aztèque, servi par le tam-tam à double pédale d’Igor Cavalera, mais aussi le grunt tribal et les soli junglesques de son frère Max.

Head Creeps - Alice in Chains (Alice in Chains, 1995)

L’un des meilleurs morceaux de la formation de feu Layne Staley. Les finesses et subtilités de la batterie, jouées du bout des doigts, offrent un contrepoint idéal aux sonorités d’immeubles en effondrement des guitares de Jerry Cantrell, inspiré comme il l’a rarement été. Sa patte resplendit sur tout l’album, où il dit avoir voulu jouer « tous les riffs inimaginables ». Un bon programme, on est preneur.

Eight - Karma To Burn (Karma To Burn, 1997)

Les Karma To Burn sont éminemment metal, en dépit de leurs accointances avec l’étiquette desert rock qu’on leur accole généralement. Les riffs de leurs chansons, toutes instrumentales à l’exception d’une poignée de titres du premier album, appartiennent en effet au panthéon métallique. J’en veux pour preuve ce Eight qui commence comme du Metallica le plus heavy et se finit sur une tuerie à la Tom Morello.

Joy Ride - Snot (Get Some, 1997)

S’il ne fallait garder qu’un seul album de tout le néo, ce serait celui-ci. Un putain de coup de génie, l’incarnation parfaite du brutal californien nineties. Porno, simpsons, skate, tout est résumé dans cet opus détonnant. Joy Ride est une déflagration monstrueuse, une cadillac plantée contre une mur (cf les bruits de voiture qui parcourent le titre), quelque chose comme la BO de Crank avec 10 ans d’avance. Démentiel !

Stalemate - Limp Bizkit (Three Dollar Bill Y’all, 1997)

Le premier Limp Bizkit, quoi qu’en pensent les contempteurs nombreux du groupe, restera comme un excellent disque de metal fusion. Pour preuve ce Stalemate qui passe par tous les états, depuis l’intro un peu orientalisante au pont supra énergique, en passant par des couplets faits pour tripper hallucinants d’intelligence. Comme dans tous les meilleurs morceaux de metal, la rage sort mais jamais à outrance. Elle reste contenue et s’écoute avec une certaine douceur.

Home - Dream Theater (Metropolis Part 2 : Scenes From A Memory, 1999)

Aaah, DT ! Non, sans blagues, il les fallait, ces gros tarés. Ou Queen, Slayer et Deep Purple concentrés en un groupe. Parcimonie, mesure, bon goût ? Oubliez donc tous ces critères, ici c’est toujours tout à fond, tout le temps. Théâtralité, shred, roulements à n’en plus finir, lyrisme niaiseux, épopées crétines... La musique la moins sexy du monde, c’est ici. Le pire étant que cette mixture est ultra jouissive ! L’antidote parfait à la soupe électro pop garage bande mou. Ça rétablit l’équilibre, disons. Ici la quintette piétine sans vergognes les plates bandes du Tool d’Ænima. Une intro ultra chiadée qui bouillonne ferme jusqu’à l’arrivée de l’inénarrable James Labrie, aka le chanteur le moins discret de la planète. Accrochez vous, c’est du grand n’importe quoi. Et ça envoie son lot de petit bois.

04/10/05 Sunday - Fantômas (Suspended Animation, 2005)

« Ça cartoon » mélangé avec du metal. Qui d’autre que Mike Patton et ses acolytes cinglés (Trevor Dunn, Dave Lombardo, Buzz Osborne) pour pondre un tel bidule ? A écouter en s’imaginant les images qu’illustrerait le morceau.

A History of Bad Men - Melvins (A Senile Animal, 2006)

Les Melvins sont une énigme. Voici presque 30 ans que le groupe existe, et continue de vivre, sans jamais avoir réalisé un seul grand disque. Plus incroyable encore, leurs meilleurs albums sont les deux derniers, les très réussis A Senile Animal et Nude With Boots, quoiqu’encore imparfaits pour pouvoir prétendre au titre de chef d’œuvre. Parmi les excellents titres de cette doublette de haut niveau, notre choix se porte sur A History of Bad Men, lourd, bien sur, mais surtout doté de très surprenantes et agréables harmonies vocales.

Killing - Korn (Untitled, 2007)

Korn qui sort un vrai bon disque complet dans les années 2000 ? La chose semblait totalement impossible, impensable, surtout après l’énorme boulette de l’Unplugged en compagnie d’Amy Lee. Et pourtant, miracle, Untitled est un disque sorti de nulle part, justement encensé dans nos colonnes. Goutez donc à ce Killing, titre le plus massif de l’album. Les guitares sont écrasantes, il y a foison d’overdubs audacieux et de lap-slides stridents, Terry Bozzio est à la batterie, ça tape très très dur.

Bleed - Meshuggah (ObZen, 2008)

Des escalades de violence (chant décérébré, double pédale épiléptique) tranchent avec une maîtrise quasi-mathématique des polyrythmes ainsi que des compositions aux architectures dadaïstes et aux mélodies improbables. Parce que le metal scandinave ne se limite (heureusement) pas à Nightwish.

The Czar - Mastodon (Crack the Skye, 2009)

Ou le plus impressionnant crescendo depuis One des ’Tallica Boys. Pièce centrale du chef d’oeuvre de Mastodon, The Czar atteint son paroxysme lors d’un solo hors du commun, d’une beauté pure et rare dans un univers metal souvent propice à la surenchère.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Korn

Portrait
Playlist Metal Playlist Metal

par Emmanuel Chirache, Thibault, Antoine Verley

Disques Chroniqués
Untitled Untitled

par Lazley


4

Korn Korn

par Brice Tollemer


5

Follow The Leader Follow The Leader

par Emmanuel Chirache


3,5

Untouchables Untouchables

par Emmanuel Chirache


2

Issues Issues

par Emmanuel Chirache


4,5

Life Is Peachy Life Is Peachy

par Emmanuel Chirache


4


Voir la fiche de Korn

Karma To Burn

Portrait
Playlist Metal Playlist Metal

par Emmanuel Chirache, Thibault, Antoine Verley

Disques Chroniqués
Almost Heathen Almost Heathen

par Emmanuel Chirache


4,5

Appalachian Incantation Appalachian Incantation

par Emmanuel Chirache


4

Voir la fiche de Karma To Burn

Limp Bizkit

Portrait
Playlist Metal Playlist Metal

par Emmanuel Chirache, Thibault, Antoine Verley

Disques Chroniqués
Voir la fiche de Limp Bizkit

Mastodon

Portrait
Playlist Metal Playlist Metal

par Emmanuel Chirache, Thibault, Antoine Verley

Disques Chroniqués
20 incontournables des années 2000 20 incontournables des années 2000

par Aurélien Noyer, Emmanuel Chirache, Thibault


5

The Hunter The Hunter

par Aurélien Noyer


5

Voir la fiche de Mastodon

Dream Theater

Portrait
Playlist Metal Playlist Metal

par Emmanuel Chirache, Thibault, Antoine Verley

Voir la fiche de Dream Theater